Ses yeux

Être dans ses yeux

Vivre dans ses yeux… être quelqu’un de bien dans ses yeux, se sentir beau, immense, profondément magique, juste par son regard, son mystère, pour une fois ou deux ou à peine plus que l’éternité, être son amour, son ami, ou juste son chien. Ce regard qui nous fait nous sentir quelqu’un de privilégié, et l’hiver ne mord plus, la souffrance est belle, rien ne peux nous fléchir, on ne fait qu’un avec la sérénité, on nage naïvement dans le plus pur des bonheur… rien qu’une fois… oublier la décousure quand elle se détournera, parce qu’elle se détournera.

Laid arrive…

Du sommet de leurs crânes aux plus profond de leur dérive, ceux qui ne le savent pas encore vont se percuter, se couper le souffle, se déchirer et peut-être enfin trouver le levier de leurs vies obscures, perdues entre plusieurs avants et d’innombrables après, et d’immenses et folles prairies de « ouii!!!! »…