Mahagonny

Mahagonny, mon agonie
Ville de lumières,cruelle chimère
Te quitter: mon vœux le plus cher
Ne pas te fuir me détruit

Mahagonny, mon agonie
Ville de délices et de vices:
Or, gin, jeux et whisky
Et des filles aux cuisses faciles

Mahagonny, mon agonie
Tes fondations sont fragiles
Ville de poussière, faux paradis
Ville-piège du « tout est permis »

Mahagonny, mon agonie
Rien n’est gratuit, tout se paye
En or, en sueur ou de sa vie
La milice y veille

Mahagonny, mon agonie
Enfer sur Terre
J’y trouverai ma mort
Dans le grand incendie
Qui détruira Mahagonny

d’après « Grandeur et Décadence de la ville de Mahagonny » de B. Brecht

The mercy seat live – nick cave

Lentement, lentement… enfonce moi, démonte moi, rempli ma vaine carcasse d’alcool, de cafard et de souffre, et met à la une de mon radar, la mélancolie sans fin, le vertige sans nom qui une fois de plus me dévisse  Oh putain… maintenant met y du violon vas-y perce moi déchire moi hurle, accélère, encore et encore… Anyway… I’ve never told the truth… and … I’m afraid I have to …