La terre

la terre voluptéTe pétrir lentement, te façonner, épouser tes formes, construire en te caressant le plus beau des châteaux.

Entrer dans tes douves, ériger tes tours, irriguer tes tranchées, défendre ton pont-levis, décorer tes créneaux de mes doigts curieux, et emplir tes meurtrières de mes carreaux vengeurs.

La terre m’appelle et m’engloutit dans son désir. La terre et l’eau jaillissent sur mon ventre heureux et m’éclaboussent entier, j’oublie et me laisse emporter dans ce torrent de volupté.

Laisser un commentaire