steganology first part

Je traverse à présent une infini detresse et
rêve de machines à ralentir le temps.
de rire mon corps tous tes rouages grincent
te croit tu si fort oh mon fieffé carcan
baiser mon front caresser mon épaule
chaque moment volé en avant me prolonge
nuit solitaire et jours de longue attente
tous les marais recèlent timidement le sel
les raisons de gouter à nouveau à la vie
jours solitaires et nuit de longue attente
tu restes planté là a attendre ce train
es tu si démonté que ne comprend tu pas
mon impossible impasse me tue à petit feu
obsession tu me ronges à la barbe du monde

Je ne sais pas pourquoi

Galerie

Cette galerie contient 8 photos.

Je ne pense plus au corps je l’attend …de toutes mes pores, de mon désir de bois chaque matin et souvent plusieurs fois dans la journée.. gonflé, dur, j’ attend… en vain j’ai peur… mais surtout, chut!! ne rien dire … Lire la suite

Paul Valery – Corona et Coronilla. Poèmes à Jean Voilier

Ô chaude image qui me tente…
Tais-toi, Cervelle… Et toi, ma main
Ne vas pas, par le bas chemin
Manœuvrer à tromper l’attente…

Ne pense plus… Ne touche point:
Une amante n’est pas un poing
Qui donne la vie avec rage…

Ô comment vaincre cet émoi
Et ne pas déchainer l’orage
Qui grossit et monte de moi?

Du bas de nos corps

Petit à petit je m’ immisce
Entre ta vertu et tes vices
du bas de nos corps on se hisse
La suite sera après dans les coulisses
Nos bouches sur nos peau lisses

A l’heure ou commencent les doux supplices
Enfin se dessine un calice
Qui dégouline entre tes cuisses
Et mon imagination doucement tisse
Des toiles de Matisses
Un peu portées sur tes orifices

Je suis la caméra de nos ébats
Mais je ne filme pas quand je te vois
T’en aller sur un trois mats
Vers tes iles la bas
Ou jamais il ne fait froid

La terre

la terre voluptéTe pétrir lentement, te façonner, épouser tes formes, construire en te caressant le plus beau des châteaux.

Entrer dans tes douves, ériger tes tours, irriguer tes tranchées, défendre ton pont-levis, décorer tes créneaux de mes doigts curieux, et emplir tes meurtrières de mes carreaux vengeurs.

La terre m’appelle et m’engloutit dans son désir. La terre et l’eau jaillissent sur mon ventre heureux et m’éclaboussent entier, j’oublie et me laisse emporter dans ce torrent de volupté.

cuisiner ou l’art du plaisir

Cuisiner pour moi, c’est essayer de faire apparaitre des petites étincelles dans les yeux des convives, faire naître un certain plaisir proche de la volupté, une gourmandise, quelque chose qui nous ramène à l’enfance, mais en gardant bien-sûr notre sensibilité d’adulte. Enfourner une bouchée et fermer les yeux… Pour moi c’est une manière de donner du plaisir aux nanas autrement que physiquement. Surtout quand elles ne sont pas disponibles, tout comme moi… Je leur fais l’amour par la bouche, j’entre dans leur corps sous la forme d’un bon petit plat, sans aucune perversion, juste le plaisir de faire plaisir, c’est unique, privilégié, privé, jouissif, et à l’arrivée personne n’a été abusé, tout le monde a participé de bon cœur en y mettant du corps, en se concentrant en étant attentif à l’éveil de nos sens, nos sensations, l’accord parfait, une bonne baise avec préliminaires, plat de résistance, desserts, pousse café… festivités…plaisir de bouche

Attention toutefois, tout tombe à l’eau si le plat est raté… ou alors il faut savoir recevoir, ce qui n’est peut-être pas mon cas…

alliwant is…

love you, see you nude, kiss you, touch your breast, play rock music, shout in the mike, cook for you, make you scream, make you laugh, make you cum, have good time in your bed, slap your ass, your beautiful ass, fuck you til the end of the world, kiss your sex, pleasure, sweet torture, sing sing a song, travel in my head, thrill on my skin, archipel sensueltouch your skin