steganology first part

Je traverse à présent une infini detresse et
rêve de machines à ralentir le temps.
de rire mon corps tous tes rouages grincent
te croit tu si fort oh mon fieffé carcan
baiser mon front caresser mon épaule
chaque moment volé en avant me prolonge
nuit solitaire et jours de longue attente
tous les marais recèlent timidement le sel
les raisons de gouter à nouveau à la vie
jours solitaires et nuit de longue attente
tu restes planté là a attendre ce train
es tu si démonté que ne comprend tu pas
mon impossible impasse me tue à petit feu
obsession tu me ronges à la barbe du monde

The mercy seat live – nick cave

Lentement, lentement… enfonce moi, démonte moi, rempli ma vaine carcasse d’alcool, de cafard et de souffre, et met à la une de mon radar, la mélancolie sans fin, le vertige sans nom qui une fois de plus me dévisse  Oh putain… maintenant met y du violon vas-y perce moi déchire moi hurle, accélère, encore et encore… Anyway… I’ve never told the truth… and … I’m afraid I have to …

Frôler l’éphémère

Volontaire – Bashung (Play blessures)

Emotions censurées
J’en ai plein le container
J’m’accroche aux cendriers
M’arrange pas les maxillaires

Section rythmique section d’combat
Effets secondaires
C’est quelles séquelles
C’est tout ce qui m’reste de caractère
Tête brûlée
J’ai plus qu’à m’ouvrir le canadair
N’essayez pas d’m’éteindre
Je m’incendie volontaire

A l’analyse il r’sortirait
Que j’suis pas d’équerre
Vol de nuit sur l’Antarctique
J’attends la prochaine guerre
Jamais d’escale
Jamais d’contact avec l’ordinaire
Perdu la boussole le compas
Erreurs volontaires

Frôler des pylônes
Des canyons
Frôler l’éphémère
Si tu touches
Si tu t’crashes
Tu rentres dans le légendaire
Réalité
Réalités
Punition exemplaire
Si c’est pour jouer les fugitifs
Moi je suis volontaire
Volontaire…

Je ne sais pas pourquoi

Galerie

Cette galerie contient 8 photos.

Je ne pense plus au corps je l’attend …de toutes mes pores, de mon désir de bois chaque matin et souvent plusieurs fois dans la journée.. gonflé, dur, j’ attend… en vain j’ai peur… mais surtout, chut!! ne rien dire … Lire la suite

Back in backs…

I’ve been too long, I’m glad to be back…